L'engagement du président de la République

Réponse de François Hollande, Président de la République française.

« Madame la Présidente,

C’est avec un grand intérêt que j’ai pris connaissance de votre initiative, qui illustre parfaitement ce que peut être l’apport des « corps intermédiaires » au grand débat qui s’ouvre dans le cadre de l’élection présidentielle.

Vous savez l’importance que j’accorde à la participation de tous, partenaires sociaux mais aussi associations et citoyens, à la construction du changement que j’appelle de mes vœux pour notre pays. La mobilisation initiée par la FEPEM est un exemple d’implication de la société civile dans la construction du projet nécessaire au redressement de la France. En insistant sur les dimensions de l’éthique et de la réciprocité, en refusant de réduire les relations sociales à des relations marchandes, elle met également en avant des valeurs auxquelles je suis profondément attaché.

Votre initiative est également l’occasion pour moi de rappeler toue l’importance que j’attache à la famille et à notre politique familiale. En témoigne mon engagement, annoncé dès les mois de janvier, de maintenir toutes les ressources affectées à la politique familiale, ce qui représente un effort important dans le contexte de nos finances publiques, mais qui me semble essentiel si l’on souhaite pérenniser le soutien de notre pays aux familles ».

[lire la suite]


 

Voici les réponses obtenues par ailleurs de différents candidats à l’élection présidentielle 2012 :


Réponse de Nicolas Sarkozy, candidat du parti de l'Union pour un mouvement populaire (UMP) à l'élection présidentielle 2012

« Madame la Présidente,

C’est avec grande attention que j’ai pris connaissance de la Charte des emplois de la famille présentée par la Fédération des particuliers employeurs de France.

La profondeur de l’analyse qui y est développée ainsi que la cohérence des propositions faites témoignent de la qualité de votre organisation. La FEPEM est aujourd’hui la voix de millions de Français qui emploient à leur domicile des personnes indispensables à leur quotidien.

Elle porte également des valeurs citoyennes qui replacent la famille au cœur de notre modèle social. Il est en effet fondamental de rappeler que la solidarité, avant même de s’exercer au sein de la société, se développe d’abord dans la cellule familiale. Il est par ailleurs tout aussi important de rappeler que la famille peut être créatrice de nombreux emplois. C’est ce mouvement que vous souhaitez encourager, dans le respect à la fois de la personne employée et de celle qui sollicite une intervention à son domicile ».

[lire la suite]

 

Réponse de François Bayrou, Président du Mouvement Démocrate et candidat à l'élection présidentielle 2012

« Madame la Présidente,

J’ai pris connaissance avec grand intérêt de votre Charte des emplois de la famille et je vous remercie infiniment de son envoi.

Dans le prolongement du rendez-vous que vous avez eu avec Robert ROCHEFORT, permettez-moi de vous faire part de mes réflexions.

Ces dernières années, le secteur des emplois à domicile a connu une très forte progression. Il mérite donc d’être consolidé afin d’accompagner son développement. Je crois en effet qu’il s’agit là d’une nécessité sociale car ce secteur permet tout à la fois de créer de la solidarité envers les plus fragiles et de favoriser l’accès à l’emploi des personnes souvent peu diplômées qui trouvent là un moyen d’épanouissement. Il est évidemment question de lien social dans son sens le plus noble, et les pouvoirs publics se doivent d’y être sensibles.

J’ai naturellement pris connaissance avec la plus extrême attention des propositions inscrites dans votre Charte. Je souscris à leur économie générale.

Il me semble pertinent que nous réfléchissions à l’adoption d’un dispositif législatif particulier visant notamment à rassurer les employeurs et les salariés. Je crois également à la nécessité de simplifier les formalités administratives, cette simplification ne signifiant pas instabilité pour l’employé ».

[lire la suite]

 

Réponse de Marine Le Pen, Présidente du Front National et candidate à l'élection présidentielle 2012

« Nous partageons votre affirmation selon laquelle  les emplois de la famille ne peuvent être réduits à une seule valeur marchande. »

[lire la suite]