Signatures et soutiens

 LES PERSONNALITES AYANT SOUTENU LA CHARTE DES EMPLOIS DE LA FAMILLE

  • Eric Alauzet, Député du Doubs
  • Laszlo Andor, Commissaire européen chargé de l’Emploi, des Affaires sociales et de l’Inclusion
  • Sophie Auconie, Députée européenne
  • Annie Auge-Valley, Présidente de l’Association Franche-Comté Parkinson
  • Roselyne Bachelot, Ancienne Ministre et ancienne Députée
  • Michel Barnier, Commissaire européen, chargé du Marché intérieur et services, ancien Ministre et ancien Sénateur
  • Véronique Besse, Députée de  la Vendée, Vice-présidente du Conseil général de la Vendée
  • Jean-Louis Bianco, Président du Conseil général des Alpes de Haute-Provence, ancien Député et ancien Ministre
  • Irena Bilic, Cinéaste
  • Etienne Blanc, Député de l’Ain, Maire de Divonne-les-Bains
  • Yves Blein, Député du Rhône, Maire de Feyzin
  • Chantal Bourragué, ancienne Députée
  • Nicolas Bouzou, Economiste
  • Françoise Branget, Conseillère régionale de Franche-Comté, ancienne Député
  • Nicole Bricq, Ministre du Commerce extérieur, ancienne Sénatrice et ancienne Rapporteure générale de la Commission des Finances
  • Pascal Bruckner, Essayiste
  • Bernard Carayon, Maire de Lavaur, ancien Député 
  • Claudy Chauvelot Duban, Vice-présidente du Conseil général de la Haute Saône
  • Alain Chrétien, Député de Haute-Saône, Maire de Vesoul 
  • Eric Ciotti, Député des Alpes-Maritimes, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes
  • Charles de Courson, Député de la Marne, Secrétaire de la  Commission des Finances de l’Assemblée nationale, Maire de Vanault-les-Dames
  • Catherine Deroche, Sénatrice du Maine-et-Loire 
  • François-Michel Gonnot, ancien Député
  • Geneviève Lévy, Député du Var
  • Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil économique, social et environnemental français, Maire de Bapaume, ancien Ministre et ancien Sénateur
  • Yves Deniaud, ancien Député
  • Jean Dionis du Séjour, Maire d'Agen, ancien Député
  • Jeanne Fagnani, Sociologue
  • Luc Ferry, Philosophe, Ancien Ministre
  • Maud Fontenoy, Sportive de haut niveau, navigatrice française, Membre du Conseil économique, social et environnemental français
  • Bruno Gilles, Sénateur des Bouches du Rhône, Maire du 3ème secteur de Marseille
  • Philippe Goujon, Député de Paris, Maire du 15ème arrondissement de Paris  
  • Élisabeth Guigou, Députée de la Seine Saint de Denis   
  • Christian Jacob, Député de Seine-et-Marne, Président du groupe politique à l’Assemblée nationale, Maire de Provins, ancien Ministre
  • Yves Jégo , Député Seine-et-Marne, Maire de Montereau-Fault-Yonne
  • Guillaume Klossa, Président du Think Tank EuropaNova
  • Gérard Larcher, Sénateur des Yvelines, Maire de Rambouillet, ancien Président du Sénat et ancien Ministre
  • Jean Launay, Député du Lot, Secrétaire de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, Maire de Bretenoux
  • Hervé Le Bras, Démographe
  • Frédéric Lefebvre, Conseiller régional d'Île-de-France, ancien Ministre et ancien Député
  • Marc Le Fur, Député des Côtes-d'Armor,  Vice-président de l'Assemblée nationale
  • Constance Le Grip, Députée européenne
  • Bruno Le Maire, Député de l’Eure, ancien Ministre
  • Richard Mallié, ancien Député
  • Henri Malosse, Président du Groupe des Employeurs au Comité économique et social européen
  • Jean-François Mancel, Député de l’Oise, Membre du Conseil général de l’Oise
  • Philippe Marini, Sénateur de l'Oise, Président de la Commission des Finances, Maire de Compiègne
  • Hervé Mariton, Député de la Drôme, Maire de Crest, ancien Ministre
  • Hugues Martin, membre du Conseil économique, social et environnemental français, Président de la Section de l'économie et des finances
  • Jean-François Mattéi, Philosophe
  • Sophie de Menthon, Présidente d’Ethic, Membre du Conseil économique, social et environnemental français
  • Nadine Morano, ancienne Ministre et ancienne Députée
  • Pierre Morel-A-L'Huissier, Député de Lozère, Maire de Fournels
  • Staffan Nilsson, Président du Comité économique et social européen
  • Béatrice Pavy-Morançais, Vice-présidente du Conseil général de la Sarthe, Maire de Saint-Pierre-de-Chevillé, ancienne Députée 
  • Jacques Pélissard, Député du Jura, Maire de Lons-le-Saunier, Président de l’Association des Maires de France 
  • Pierre André Perissol, Maire de Moulins, ancien Ministre et ancien Député
  • Bérengère Poletti, Députée des Ardennes, ancienne Secrétaire de l’Assemblée nationale
  • Pascal  Popelin, Député de Seine-Saint-Denis, Vice-président du Conseil général
  • Dominique Richard, Membre du Conseil économique, social et environnemental français, ancien Député
  • Franck Riester, Député de la Seine-et-Marne, Maire de Coulommiers
  • Valérie Rosso-Debord, ancienne Députée
  • Barbara Romagnan , Députée du Doubs, Vice-présidente du Conseil général du Doubs
  • Jean-Marc Roubaud, Maire de Villeneuve-lès-Avignon, ancien Député
  • Martial SADDIER, Député de Haute-Savoie, Maire de Bonneville 
  • Martin Schulz, Président du Parlement européen
  • Dominique Tian , Député des Bouches du Rhône, Maire du 4ème secteur de Marseille
  • Catherine Vautrin, Députée de la Marne, Vice-présidente de l’Assemblée nationale, ancienne Ministre
  • Laurent Wauquiez, Député de Haute Loire, ancien Ministre
  • Yannick Moreau, Député de la Vendée, Maire d’Olonne-sur-Mer 
  • Éric Woerth, Député de l’Oise, ancien Ministre  


EXTRAITS DES SOUTIENS RECUEILLIS :

Eric ALAUZET, Député du Doubs :

« Les emplois de la famille répondent à des besoins sociaux insatisfaits, tout au moins en partie. Ils représentent un grand gisement d’emplois dans l’aide à la personne, à l’enfance et à la petite enfance, aux familles. Alors que le secteur public et le secteur marchand peinent à créer des emplois et ne sont pas adaptés à ce besoin.

Ces emplois s’inscrivent dans le champ de l’économie sociale est solidaire, à mi chemin entre le secteur public et le secteur privé, en partie solvables et en partie subventionnés par l’argent public. Ces emplois sont soit portés par le secteur associatif soit se développent à travers le gré à gré. Ils correspondent à des besoins quotidiens, dans la proximité, ce qui permet aux personnes qui les occupent de se passer le plus souvent de  voiture et de rester disponibles pour leur propre vie familiale. En cela, ils s’inscrivent totalement dans l’esprit du développement durable. » 


Véronique BESSE, Députée de la Vendée, Vice-présidente du Conseil général de la Vendée :

«  C’est avec plaisir que vous pouvez me compter parmi les signataires de la « Charte des emplois de la famille ». […]

Les emplois à domicile permettent de toujours mieux concilier vie professionnelle et vie familiale. Quant à nos personnes âgées, ces emplois leur offrent l’opportunité d’être accompagnées dans toutes les tâches de la vie quotidienne. C’est une condition indispensable pour leur permettre de continuer à vivre à domicile, comme le souhaite la très grande majorité d’entre eux. […]

Je serai particulièrement attentive, dans les mois à venir, à ce que les réductions et crédits d’impôts de 50% pour les emplois à domicile soient maintenus pour toutes les activités actuellement agréées. »


Françoise BRANGET, Conseillère régionale de Franche-Comté, ancienne Députée :

« Je connais l’action remarquable que votre fédération et vous-même [Josette Jeantet, Présidente FEPEM Franche-Comté] au service de l’emploi et de la famille et je partage les valeurs qui vous animent.

Vous pouvez, bien sûr, compter sur mon soutien pour promouvoir, aujourd’hui comme hier, l’esprit de la Charte auquel j’adhère pleinement et avec conviction. »

 

Yves BLEIN, Député du Rhône, Maire de Feyzin : 

« Je partage pleinement la position développée par le Président de la République François Hollande dans le cadre de la campagne présidentielle, et notamment l’importance qu’il attache à la famille et à la politique familiale dans notre pays. 

Aussi, je m’inscris totalement dans sa volonté de développer et de consolider le secteur des emplois de la Famille, en tenant compte de ses spécificités, liées notamment au statut de l’employeur. » 


Jean-Louis BIANCO, Président du Conseil général des Alpes de Haute-Provence, ancien Député et ancien Ministre :

« Je tiens à saluer cette initiative [la charte des emplois de la famille] qui associe les questions familiales et économiques dans l’énoncé de propositions concrètes basées sur un cadre éthique extrêmement fort

Les thèmes que vous abordez, qu’il s’agisse de la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, de l’accueil des jeunes enfants ou encore de la prise en charge des personnes dépendantes, occuperont nécessairement l’agenda politique de ces prochaines années car ils sont au cœur du pacte social que nous entendons renfoncer et rénover.


 Nicole BRICQ, Ministre du Commerce extérieur, ancienne Sénatrice de la Seine-et-Marne et ancienne Rapporteure générale de la Commission des Finances :

" Je tiens à saluer l’engagement de la Fepem dans la campagne présidentielle qui, au travers de cette charte, décline un projet de société favorisant la cohésion sociale, la solidarité et la justice. Remettre du lien social au cœur des perspectives et des objectifs économiques, et notamment de la cellule familiale, comme le prône la Fepem, fait largement écho au programme décliné et défendu de François Hollande. " 


Bernard CARAYON, Maire de Lavaur, ancien Député :

« Attaché à une politique de la famille stable qui lui permette de s'épanouir, de surmonter les problèmes de la solitude et de la dépendance et qui soit l'occasion de favoriser de vrais emplois pérennes, je ne peux qu'adhérer aux grands axes exposés par Mme Levaux dans son courrier du23 mai dernier. Ce seront là très certainement des engagements qu'il faudra poursuivre, engagements dont je serai le soutien. »


Claudy CHAUVELOT DUBAN, Vice-présidente du Conseil général de la Haute Saône :

« Je salue cette initiative qui soulève des questions que notre société doit se poser car les politiques familiales évoluent aujourd'hui très rapidement. Les 6 orientations politiques que votre fédération définit me semblent particulièrement intéressantes et nécessaires.

En particulier, renforcer les politiques en faveur de la famille permettrait effectivement une création de richesses conséquentes. Il faut de manière plus générale, comme vous le préconisez, trouver des mécanismes pour libérer le potentiel économique de la famille. C'est à ce niveau là que l'action parlementaire doit être à la fois ambitieuse et créative.

Je veux ajouter que les territoires, et les collectivités territoriales notamment, doivent être partie prenante dans ces évolutions qui les concernent au premier plan. Les Conseils généraux, collectivité des solidarités sociales et territoriales, doivent par exemple être sollicités en ce sens.

[…] Ainsi, si j'ai l'honneur d'être élue, je ne manquerai pas de travailler avec votre fédération pour que nous puissions dialoguer et faire progresser le cadre juridique des emplois de la famille. » 


Alain CHRETIEN, Député de Haute-Saône, Maire de Vesoul :

« Ces emplois [de la famille] connaissent un développement croissant parce qu’ils répondent à des besoins croissants (garde d’enfants à domicile, aide à domicile pour les personnes dépendantes) essentiels aux populations, particulièrement dans les territoires ruraux. […].

Je resterai très vigilant sur cette problématique [coût de l’emploi] risquant d’impacter à terme la politique volontariste des gouvernements précédents pour inciter la création d’emplois à domicile. »

 

Eric CIOTTI, Député des Alpes-Maritimes, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes :

« Comme Député, je continuerai à me battre notamment pour que les mesures fiscales et sociales  qui ont permis le développement de ces emplois, au bénéfice des employeurs et des salariés, ne soient pas remis en cause. »


Charles DE COURSON, Député de la Marne, Secrétaire de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, Maire de Vanault-les-Dames :

« J’ai pris bonne note […] des suggestions que vous développez. […] Je vous assure de l’intérêt que j’y porte. L’emploi des salariés à domicile revêt dans la majorité des cas un caractère indispensable, qui pèse d’autant plus lourd dans le budget d’un foyer qu’il répond à un besoin essentiel. Les dispositifs fiscaux et sociaux destinés à alléger la facture jouent donc un rôle incitatif primordial et leur réduction ou leur surpression aurait des conséquences négatives pour le pays. »  


Catherine DEROCHE, Sénatrice du Maine-et-Loire:

« Je souhaite saluer tout d’abord l’engagement de la Fédération des Particuliers Employeurs de France ainsi que la qualité des propositions énoncées dans cette Charte.

La famille est en effet créatrice d’emploi. Le secteur de l’emploi à domicile répond à un grand nombre de besoins allant de la garde d’enfants au soutien des personnes les plus fragiles ; il constitue un enjeu majeur sur le plan économique.

Bien entendu, dans le cadre de mes fonctions au Sénat et en tant que membre de la Commission des affaires sociales, je continuerai à défendre votre action afin de préserver l’attractivité de votre secteur, et je tiens par la présente à vous faire part de mon soutien à votre Charte. » 


Jean-Paul DELEVOYE, Président du Conseil économiques, social et environnemental français, Maire de Bapaume, ancien Ministre et ancien Sénateur:

« Je partage votre analyse sur la nécessité pour notre modèle social de connaître une nouvelle impulsion, un souffle nouveau. La mise en œuvre des principes édictés par la charte des emplois de la famille sera certainement prépondérante pour y parvenir. »


Jean DIONIS DU SEJOUR, Maire d'Agen, ancien Député :

« En tant qu'élu de la République, je suis convaincu qu'il faut placer les enjeux de la Famille au cœur des débats politiques.

Ainsi, je suis très sensible à votre démarche, je la soutiens et je vous encourage à continuer vos efforts d'influence auprès des élus. […]

Au cours de la précédente législature, j'ai soutenu à de nombreuses reprises l'emploi de la famille car mes valeurs et mon attachement à la justice sociale et à la solidarité sont proches de votre charte. […]

J'ai retrouvé dans la lettre au Président de la République, qui constitue une forme d'édito de votre Charte, des mots très justes concernant le modèle social français, le bouleversement du rôle de l'Etat et les impasses auxquelles nous mènent les dérives d'un système financier qui déstabilisent nos économies.

La citoyenneté repose effectivement aussi sur ces formes de responsabilités réciproques et de solidarités concrètes et efficaces aux besoins quotidiens auxquels doivent répondre les familles.

Je crois possible et nécessaire une mobilisation collective partagée avec le soutien des corps intermédiaires comme le votre pour accompagner les mutations des sociétés contemporaines et je continuerai à travailler dans ce sens en relayant ces préoccupations à tous les niveaux. »


Bruno GILLES, Sénateur des Bouches du Rhône, Maire du 3ème secteur de Marseille :

« Je connais bien la FEPEM et le nombre d'emplois qu'elle représente. Depuis de nombreuses années, je suis ses recommandations avec attention et quand cela a été nécessaire, je les ai appuyées auprès du gouvernement.

[…] Soyez assuré que j'accorderai toujours un particulier intérêt à vos interventions. »


Philippe GOUJON, Député de Paris, Maire du 15ème arrondissement de Paris :

« C’est avec grand intérêt que j’ai pris connaissance de votre lettre et je tenais à vous indiquer que je serai particulièrement attentif à ces sujets si les électeurs me renouvellent leur confiance […].

Je tenais à vous indiquer ma volonté de lutter pour le maintien de la défiscalisation des services à la personne, générateurs de 500 000 emplois directs indispensables à la vie quotidienne des familles, qu’il s’agisse de solutions de garde pour les plus petits ou de solutions de maintien à domicile de nos aînés. »


Élisabeth GUIGOU, Députée de la Seine Saint de Denis :

« Dans le but de développer et de consolider le secteur des emplois de la famille tout en tenant compte de ses spécificités, liées notamment au statut de l’employeur, François Hollande a proposé de mettre en place un cadre économique et financier incitatif et stable pour les particuliers-employeurs afin de leur donner de la visibilité et de faciliter leurs démarches.

Si je suis élue Députée de la Seine-Saint-Denis, je resterai vigilante à l’égard de ces enjeux lors des débats à l’Assemblée nationale et que je suivrai la politique du gouvernement de près. »


Christian JACOB, Député de Seine-et-Marne, Président du groupe politique à l’Assemblée nationale, Maire de Provins, ancien Ministre :

« J’ai pris connaissance de votre initiative en faveur de l’emploi au domicile des particuliers avec beaucoup d’intérêt. […] Il s’agit en effet de développer les services à la personne, secteur créateur d’emplois, et des emplois non délocalisables ; je vous rejoins totalement sur cet objectif. […] De manière plus concrète et parce que les débats autour de la réforme de la dépendance avaient d’ailleurs mis en avant le rôle central des services à domicile pour la prise en charge des personnes âgées dépendantes, c’est en particulier  auprès des publics âgés qu’il conviendra d’aller plus avant, sous une prochaine législature. […] Nous devrons alors prendre pleinement en compte la situation spécifique des particuliers employeurs en perte d’autonomie. » 


Yves JEGO, Député Seine-et-Marne, Maire de Montereau-Fault-Yonne :

« La Famille est le socle fondamental de note système social et je ne peux que souscrire à toute proposition qui viserait à reconnaitre son rôle et à assurer son implication dans les projets de développements socio-économiques.

A ce titre, c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai pris connaissance des différentes propositions préconisées par la charte des emplois de la famille. »


Gérard LARCHER, Sénateur des Yvelines, Maire de Rambouillet, ancien Président du Sénat et ancien Ministre :

« C’est un sujet d’importance pour notre pays, pour l’avenir de notre modèle social et sociétal, qui amène à réfléchir au maintien de la cohésion sociale entre les générations. Votre contribution ne manquera pas de nourrir ma réflexion personnelle à ce sujet. »


Jean LAUNAY, Député du Lot, Secrétaire de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, Maire de Bretenoux :

« Candidat à la députation dans la deuxième circonscription du Lot, membre de la majorité présidentielle, mes positions à l’égard de votre projet sont conformes à celles défendues par François Hollande, Président de la République. »


Bruno LE MAIRE, Député de l’Eure, ancien Ministre:

" Je reste convaincu que les Français sont en attente de propositions et d’idées nouvelles pour faire face aux défis à venir. […] je vous remercie vivement pour votre démarche. "


Geneviève LEVY,  Député du Var :

« J’ai pris connaissance […] de la Charte des Emplois de la Famille. Vous connaissez l’engagement qui est le mien dans ce domaine. Il ne faillira pas si je suis réélue. Je soutiens donc la Charte. »


Philippe MARINI,  Sénateur de l'Oise, Président de la commission des finances, Maire de Compiègne :

« Je tiens à saluer tant votre démarche que vos orientations générales de vos propositions. En effet, le secteur des services à la personne constitue un enjeu majeur pour notre pays tant sur le plan économique que social. »


Yannick MOREAU, Député de la Vendée, Maire d’Olonne-sur-Mer :

« A l’heure où la conciliation de la vie de famille et de la vie professionnelle est un enjeu majeur de la plupart des ménages et où les emplois de service à domicile conclus par les particuliers permettent d’apporter une réponse de proximité et de qualité, je ne peux que saluer votre engagement qui place en outre la famille au centre d’un modèle économique et social essentiel pour les zones rurales de notre pays. »  


Pierre MOREL-A-L'HUISSIER,  Député de Lozère, Maire de Fournels :

« Je rejoins vos préoccupations sur différentes problématiques et ferai tout mon possible pour une prise en considération des éléments que vous m'avez transmis. »


Pierre André PERISSOL, Maire de Moulins, ancien Ministre et ancien Député :

« Je suis favorable aux emplois familiaux et je ferai attention au maintien des dispositions fiscales correspondantes. […] Je resterai attentif au suivi de ce dossier. »


Pascal  POPELIN, Député de Seine-Saint-Denis, Vice-président du Conseil général :

« Je me reconnais néanmoins bien évidemment dans l’intégralité des positions prises par François Hollande durant la campagne présidentielle, à laquelle j’ai participé à ses côtés, au sein de son équipe de campagne. »


Barbara ROMAGNAN, Députée du Doubs, Vice-présidente du Conseil général du Doubs :

« Comme vous le soulignez, je suis très sensible aux questions et aux enjeux que vous mentionnez pour le développement des emplois de la famille. […] Aujourd’hui, par exemple, trop de femmes sont contraintes de ne pas reprendre une activité professionnelle parce qu’elles ne trouvent pas un mode de garde adapté (ou un mode de garde tout court) pour leur enfant. Développer les modes d’accueil pour la petite enfance est un enjeu de société majeur, […] si l’accueil collectif doit être fortement développé par les collectivités locales, l’accueil individuel est bien évidemment complémentaire et indispensable, notamment pour offrir davantage de souplesse aux parents qui peuvent avoir des situations personnelles ou professionnelles particulières.

Au delà de ces aspects, que l’on retrouve dans d’autres domaines comme le maintien à domicile des personnes âgées, le développement des activités liées aux familles représente un vivier d’emplois conséquent, qui participe à la richesse et au dynamisme de nos territoires. Ce sont des emplois non délocalisables, qui sont utiles à la société, qui peuvent permettre à des personnes en situation d’insertion de retrouver le chemin d’une activité valorisante. […] Je comprends donc votre souhait de disposer pour ce secteur d’activité d’un cadre économique et financier stable. Le Président de la République a d’ailleurs pris des engagements forts en la matière, dans lesquels je me retrouve totalement. Si je suis élue députée, je m’engage à soutenir les initiatives qui iront dans ce sens au sein de l’Assemblée nationale. »


Jean-Marc ROUBAUD, Maire de Villeneuve-lès-Avignon, ancien Député:

« Soyez assurée que c'est avec intérêt que j'ai pris connaissance des éléments transmis relatifs la Charte des Emplois de la Famille portée par la Fédération des Particuliers Employeurs de France (FEPEM), un document pour lequel vous pouvez compter sur mon soutien. » 

 

Martial SADDIER, Député de Haute-Savoie, Maire de Bonneville  

« Placer les enjeux de la famille au cœur des futurs débats politiques a toujours été l’une de mes priorités tout au long de mes deux mandats de députés. Je suis fermement convaincu de l’importance de développer et de consolider le secteur des emplois de la famille ainsi que les emplois entre particuliers au domicile. C’est pourquoi j’ai bien volontiers accepté de soutenir cette Charte et les propositions qui en découlent. »


Dominique TIAN, Député des Bouches du Rhône, maire du 4ème secteur de Marseille :

« Je tiens à vous dire toute l’importance que je donne à votre secteur d’activités, maillon très fort de notre société s’appuyant sur la solidarité et la justice sociale. […]

Votre Charte a pour ambition de placer les enjeux de la famille au cœur des enjeux économiques, sociaux et sociétaux. C’est l’expression de la solidarité entre les générations. Je souscris pleinement à votre volonté de promouvoir la famille comme entité économique. C’est un moyen de répondre aux 80% de personnes entrant dans le champ de la dépendance qui désirent rester chez elles. C’est indéniablement le moyen de faciliter les gardes d’enfants à domicile. »


Catherine VAUTRIN, Députée de la Marne, Vice-présidente de l’Assemblée nationale, ancienne Ministre :

« Vous avez bien voulu me transmettre la Charte des Emplois de la Famille que vous avez préparée, afin de faire émerger les nouveaux rôles de la famille aujourd’hui [et] dont j’ai pris connaissance avec beaucoup d’attention, compte tenu de l’intérêt du sujet, et je peux vous assurer que ces éléments viendront utilement nourrir ma réflexion. Je tiens, par ailleurs, à saluer votre initiative dans le cadre des travaux de la Fédération des Particuliers Employeurs de France. »


Éric WOERTH, Député de l’Oise, ancien Ministre :

« Je tiens à vous adresser tous mes encouragements ainsi qu’à vous assurer de tout mon soutien dans les diverses actions que vous menez pour placer les enjeux de la famille au cœur du débat politique et sociétal, et pour faciliter le quotidien de tous et de chacun, face à des situations diverses: conciliation de la vie familiale et professionnelle, perte d’autonomie, revitalisation des territoires… »